Une interview marquante – Le surfeur Jorgann Couzinet

D’août à septembre 2018, je vécus une belle aventure avec Sportihome, plateforme d’hébergements entre sportifs particuliers. J’écrivis en effet 25 articles en 30 jours de collaboration, pour le Magazine de Sportihome , tissant une belle relation de travail avec le CEO Sylvain Morel et son équipe.

Parmi les articles qui m’ont marqué, l’interview de Jorgann Couzinet, un talentueux surfeur français dont l’objectif ultime est d’accéder au CT, le championnat du monde élite de surf.
Une entrevue au cours de laquelle Jorgann Couzinet ne mania pas la langue de bois, et c’est ce que j’apprécie le plus chez les sportifs de l’extrême !
Rappelons que le surf fera son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021, cet été.

Voici un extrait de cette interview avec Jorgann Couzinet !

Jorgann, qu’est ce qui t’a donné envie de te mettre au surf ?

J’ai grandi à la Réunion, dans les Hauts, et mon frère faisait du surf. Il avait une planche rouge et descendait souvent rider, je restais pour ma part à la maison car j’étais encore un peu jeune. Un jour, j’ai dit à ma mère que j’avais envie d’essayer de prendre deux-trois vagues, avec la planche de Gwendal. J’ai pris la board, je me suis mis à l’eau, j’étais tellement un blaireau (sic) que je n’ai même pas mis de wax sur la planche (rires) ! J’ai pris une vague et ça a été incroyable, j’allais tellement vite… Même si je me suis pris une tôle, j’étais tellement content, que derrière, je me suis acheté ma première board. Et c’était parti !

Qu’est ce qui te plaît le plus dans le surf ?

A l’heure actuelle, c’est de voyager et de découvrir de nouveaux pays, de nouvelles vagues, toujours différent. Ce sport est magnifique et incroyable. Il n’y a pas meilleur métier au monde que celui de surfeur ! C’est pour cela que je me bats autant pour atteindre mes objectifs…

Quelles sont à tes yeux les qualités à avoir pour être un bon surfeur ?

Je pense que si tu veux devenir un surfeur pro, il faut savoir dans quoi tu t’embarques. Tu dois être vraiment persévérant, ne pas compter les heures et être sérieux. Personnellement, je suis vachement sérieux avec ça, je sais ô combien c’est difficile de réussir. J’aime tellement ce que je fais que j’y vais à 3 000% !

Il faut donc avoir une hygiène de vie irréprochable pour être surfeur pro…

On peut avoir une hygiène de vie un peu pourrie, mais tu ne vas pas tenir dans la longueur. Si tu es talentueux, ça pourra le faire au début mais ça ne durera pas…

Tu as fait du CT ton objectif ultime. Qu’est ce que le World Tour représente à tes yeux ?

C’est vrai que je m’y intéresse depuis tout jeune, je regardais des étapes, les affrontements entre Taj Burrow, Kelly Slater, et les autres… Je me suis toujours dit qu’il fallait que j’y arrive moi aussi, accéder au CT est mon objectif depuis toujours. Actuellement, je suis en train de taper à la porte, c’est plutôt rigolo de voir que cette fameuse porte s’ouvre ! Ça ne va pas tarder à se concrétiser… J’ai trop hâte, ça va être un truc de fou !

La suite de cet article est disponible en cliquant sur ce lien

Article connexe :

Une interview marquante – Le surfeur de grosses vagues Gautier Garanx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s