Mon histoire d’amour avec le Défi Wind de Gruissan

Il est des événements qui donnent des frissons rien que d’en parler. Le Défi Wind de Gruissan fait assurément partie de ceux-là, de par sa dimension spectaculaire et son identité forte. Une épreuve longue distance hors normes, avec 1 500 windsurfeurs attendus fin mai 2020 sur la même ligne de départ, pour les 20 ans de l’évènement. Les célébrations ont été repoussées à 2021 du fait de la pandémie de Coronavirus, mais qu’importe. Le Défi Wind, plus gros rassemblement de planchistes au monde, reviendra encore plus fort, avec ses 95% d’amateurs, ses pro riders, les fameux briefings du grand manitou Philippe Bru, et une Tramontane déchaînée.

Le Défi Wind, c’est un défi dans le Défi et chaque participant, qu’il soit âgé de 13 ou 76 ans, se lance ses propres challenges. Vaincre, terminer, battre ses potes, achever une course, réussir à prendre le départ… Voilà ce qui fait la force du show gruissanais. Un immense moment de partage sur plusieurs jours, et des aficionados venus du monde entier se retrouver entre passionnés et échanger avec les pros, tels Antoine Albeau, Bjorn Dunkerbeck, Nicolas Warembourg, Pierre Mortefon, Delphine Cousin ou Marion Mortefon.
Un monde les sépare parfois, mais tous sont unis par la passion du windsurf et la recherche de purs instants d’adrénaline.

Mon histoire avec le Défi Wind de Gruissan débute en 2014. En mars de cette année-là, alors étudiant en journalisme et attaché de presse du Bret’s Funboard Tour AFF, je rencontre Erwan Jauffroy (rédacteur en chef de Wind Magazine) sur l’épreuve de La Ciotat.
Suite à cela, je signe comme stagiaire pour ce prestigieux média, avec pour objectif ma participation en tant que journaliste au Défi Wind 2014.

Depuis, je compte 4 participations au Défi Wind (2014-2015-2017-2019) comme journaliste Wind Magazine, avec généralement la même mission : interviewer les windsurfeurs amateurs au sortir de leur manche longue distance, et rédiger des articles web et papier compilant ces anecdotes. La plus belle étant sans doute cette phrase lâchée par un jeune rider : « je me suis fait surprendre et j’ai percuté le bateau lièvre de Philippe Bru ! » (bateau coupant la ligne de départ à fond, les windsurfeurs devant passer derrière).


Recueillir les témoignages à chaud des coureurs, voici un superbe job que j’ai pris énormément de plaisir à accomplir année après année ! En 2019, mes missions furent élargies à d’autres tâches, telles que la gestion des réseaux sociaux en direct (notamment Instagram) et le suivi de la compétition.

Je regarde désormais l’édition 2021 avec envie et impatience, tant je suis tombé sous le charme du Défi Wind, qui ne laisse personne indifférent…
Rendez-vous à Gruissan !

Quelques exemples d’articles-témoignages écrits pour le site web de Wind Magazine :

https://www.windmag.com/actu-defi-wind-final-reve-les-riders
https://www.windmag.com/actu-defi-wind-2015-les-amateurs-vaincu-enfer
https://www.windmag.com/actu-defi-wind-les-amateurs-taquet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s