Si on chantait…

« À vingt ans on aime à tous vents, rien ne peut détruire un cœur de vingt ans« , chantait Salvatore Adamo en l’an 2000.
Si je parle de ça, c’est que j’ai utilisé cette référence musicale pour débuter un compte-rendu d’une journée du Défi Wind de Gruissan, le plus grand rassemblement de windsurfeurs au monde, en 2019 😅

Car oui, j’aime placer de temps en temps des citations en guise d’accroches d’articles web (celle que j’ai le plus utilisé ces sept dernières années étant sans doute : « la patience est l’art d’espérer« , de Vauvenargues) !

On m’a répété au cours de mes études à l’Institut Européen de Journalisme qu’une bonne accroche (et une bonne chute) était fondamentale dans un « papier », aussi j’essaie d’y accorder de l’attention lorsque les circonstances s’y prêtent…

Lors du Défi Kite 2022, j’ai ainsi débuté un papier par « « Allez viens, j’t’emmène au vent… » chantait en 1997 un célèbre groupe pop-rock français. On ne sait pas si certains riders du Défi Kite ont fredonné ce refrain, ce samedi 21 mai à Gruissan, toujours est-il qu’Eole ne s’est pas montré sous son meilleur profil ! »

J’aime bien me lancer des petits challenges, en essayant de pimenter mes accroches par des propos un peu inattendus.

Si vous avez des idées à me soumettre, je suis preneur 😁⚡

Defi Wind Gruissan
Defi Wind Gruissan / Photo Christian Laubaney

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :