Les citations dans un article, une belle cerise sur la gâteau

Dimanche 20 septembre, 16h15. Après avoir complété brièvement une interview réalisée pour Kiteboarder magazine, il m’est « subitement » venu une idée d’article pour ce blog. Aussitôt pensé, aussitôt écrit !

Philippe Bouvard l’a si bien dit  » Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres. » Il s’agit de l’une de mes citations préférées, figurant dans mon résumé de profil LinkedIn, au même titre qu’une citation de Paolo Coelho (« Il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude (…) celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves ») et d’une de Henry de Montherlant (« Il n’y a pas besoin de courage quand on est porté par une passion »).

Si j’évoque aujourd’hui ces « âmes bien nées », c’est que j’ai toujours vraiment apprécié, depuis le début de ma vie étudiante en école de journalisme, puis d’attaché de presse et désormais de journaliste, de placer des citations dans mes publications !
J’aime par exemple la pensée de Vauvenargues, « La patience est l’art d’espérer » que j’ai déjà utilisée dans des compte-rendus de compétitions sur Windmag.com.
Je me souviens également avoir distillé quelques citations dans la partie « Water » de livre Adrénaline, co-écrit en 2017 avec Manu Massabova. Notamment celle-ci : « Tu dois vivre dans le présent, te lancer au-devant de chaque vague, trouver ton éternité à chaque instant » du philosophe américain Henry David Thoreau. Une trouvaille qui collait parfaitement avec l’état d’esprit des sportifs de l’extrême…

A mes yeux, utiliser une citation dans un article n’est pas le dernier recours lorsque l’on a rien à dire, mais plutôt une manière d’apporter au lecteur encore plus de « grain à moudre », de matière à penser et à réfléchir. Pourquoi cela serait-il inadapté aux articles de journalisme de sport ? Si on l’amène bien, si on la pose au bon moment, si elle se raccroche bien aux wagons symbolisés par notre texte, la citation philosophique aura clairement un impact et fera sens.

C’est même un jeu de l’esprit très intéressant que de chercher à agrémenter son texte de mots provenant d’hommes de lettres. Un petit défi à soi-même, un challenge tout simplement, pour au final s’apercevoir que sa publication a pris une certaine rondeur, une dimension supplémentaire grâce à une simple citation.
Il ne faut bien sûr pas en abuser, au risque que le lecteur « décroche » complètement…

Je ne peux que recommander en tout cas cet exercice savoureux et instructif ! Car, comme dirait Pierre Charron dans le Traité de la Sagesse (1601), « Qui n’enrichit pas son esprit se rouille, et demeure sot. » A vous de jouer !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s