Mes souvenirs de journaliste – Le Mondial du Vent 2019

Fin avril 2019. Je débarque à Leucate, en Occitanie, pour vivre mon troisième reportage terrain (après les Wave Games et la Nautic Paddle 2018) depuis mon embauche en CDI chez Nivéales Médias, en octobre 2018. Et je n’ai pas clairement pas chômé à Leucate -La Franqui, lieu d’accueil du 23e Mondial du Vent, auquel j’avais déjà assisté en 2015 en tant que journaliste stagiaire.

Ma mission sur place : couvrir en priorité (pour Kiteboarder-mag.com) l’épreuve de Coupe du monde de kitesurf freestyle, la première et seule étape française de la GKA Freestyle World Cup 2019.

Sitôt arrivé, je réalisai de belles interviews de la Française Maureen Castelle et du jeune Suisse Maxime Chabloz, entrevues réalisées en face-à-face dans l’espace presse du Mondial du Vent.

Restant à l’affût des actualités liées au show d’exhibition des windsurfeurs freestyles (les meilleurs Français était présents), je vécus une journée du 24 avril 2019 vraiment extraordinaire.

Je passai en effet 10h sur la plage de Port Leucate, à suivre la compétition de kitesurf freestyle, si l’on excepte une (délicieuse) pause repas. Subjugué par le spectacle de ces riders se donnant pleinement, je décidai de rester ainsi toute la journée à suivre les kitesurfeurs en action. Je collectai pour l’occasion plusieurs témoignages de champions (notamment de la prodige brésilienne Mikaili Sol) et livrai un long article de compte-rendu.

Je fis néanmoins une belle erreur en le publiant trop tard, occupé à sa fastidieuse et passionnante rédaction, au lieu de poster tôt en début de soirée les résultats du jour. Une erreur qui m’a servie de leçon ! Mon compte-rendu, qu’avait apprécié mon rédacteur en chef, s’est toutefois retrouvé dans notre magazine papier Kiteboarder Magazine, ce qui m’apporta une jolie satisfaction…

Je réalisai par la suite plusieurs interviews à distance de jeunes kitesurfeurs français ayant brillé lors de ce Mondial du Vent 2019. J’adore en effet jongler entre les articles de résultats et les interviews, comme cela avait par exemple le cas lors du championnat de France Kitesurf Freestyle 2015.

Au final, ce Mondial du Vent 2019 fut un challenge trés intense, trés formateur puisque j’étais – comme aux Wave Games de La Torche – seul sur place, animé par une belle envie de sublimer de la meilleure des manières l’évènement.
Alors que l’édition 2020 a été annulée en raison du Covid-19 et que le Mondial du Vent 2021 se rapproche (il proposera des compétitions de Wingfoil et Kitefoil), j’espère retourner dans un futur trés proche à Leucate-La Franqui !
Jamais deux sans trois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s